Bannière - Stages +. La communauté des Stages de perfectionnement

Témoignages

« Ce stage m'a permis de comprendre que l’identité francophone est vaste et diversifiée. J’ai tissé des liens avec des enseignants et pédagogues expérimentés qui ont partagé leur passion de l’éducation en langue française. Les différents ateliers m'ont permis de comprendre mon rôle en tant qu’éducateur dans un milieu minoritaire et surtout les stratégies que je devrais utiliser pour bâtir une identité francophone durable de mes élèves. »

Idrine Matenda-Zambi, Ontario, stagiaire en 2015 (primaire)

« Cette expérience m’a permis d’avoir une nouvelle vision sur la vie, une vision que je n’aurai jamais imaginée si je n’avais pas participé à cette formation. J’ai tiré une certaine ouverture d’esprit qui crée un impact sur moi-même, mais également chez les gens de mon entourage, particulièrement mon enfant à qui je vais transmettre des valeurs, qui sont aussi nouvelles pour moi que pour lui. »

Jessica Roussel, Ontario, stagiaire en 2015 (petite enfance)

« L’expérience m’a permis de me ressourcer et de réfléchir profondément à mon rôle en tant qu’enseignante francophone dans un milieu majoritairement anglophone. Après deux semaines, j’ai quitté Québec avec de nouveaux amis et des souvenirs inoubliables. Je suis également partie avec un désir renouvelé de vivre ma francophonie au maximum malgré les défis imposés dans mon environnement quotidien, et d’encourager mes élèves à faire de même. »

Danièle Riendeau, Colombie-Britannique, stagiaire en 2015 (secondaire)

« Le stage m'a aidée énormément à me préparer à ma nouvelle tâche, comme directrice adjointe. J'ai eu la chance de faire la connaissance de directions chevronnées qui ont partagé leurs expériences avec nous et j'ai appris que partout au Canada les francophones vivent les mêmes défis et que nous sommes une grande communauté unie par notre langue et notre culture francophone. »

Pascale Salloum, Ontario, stagiaire en 2014 (direction)

« Les stages de l'ACELF ont été très significatifs pour moi. J'ai réalisé que la construction identitaire, on doit en faire chaque jour et l'intégrer d'une manière ou d'une autre dans chacune de nos activités.

C'est un travail important, même essentiel que d'aller chercher la flamme francophone chez les élèves afin de les garder dans nos écoles. J'en ressors grandie et pleine d'idées pour la future année scolaire ! »

Marie-France Messier, Alberta, stagiaire en 2014 (secondaire)

« Une expérience au-delà de mes attentes. Sur la thématique d'abord, cela m'a permis de questionner mes pratiques pédagogiques par les possibilités que les différents intervenants m'ont aidé à entrevoir, puis de les communiquer en des termes si simples. Et surtout, leur enthousiasme était si contagieux. Également, une expérience humaine extraordinaire. Être en contact avec des collègues venus d'un peu partout était tout simplement revigorant et encourageant pour ma construction identitaire ici en Amérique. Je sais maintenant à quelle porte frapper pour me ressourcer. Mille fois merci du fond du coeur à toute l'équipe de l'ACELF. »

Alphonse M. Talon, États-Unis, stagiaire en 2013 (secondaire)

« Je suis vraiment fière de vivre cette expérience et j'ai tellement hâte de pouvoir intégrer mes nouvelles connaissances. Le partage est extrêmement riche. Je réalise qu'il y a des gens qui vivent les mêmes réalités que moi et que nous sommes réunis par les mêmes valeurs. »

Charline Godin, Nouveau-Brunswick, stagiaire en 2013 (direction)

« Les stages de l’ACELF, c'est tout simplement génial! C’est une infusion intensive de vitamines qui te permet de retourner dans ta communauté avec le sentiment et la conviction que tu fais une différence. J’en ressors gagnant chaque fois, autant sur le plan personnel que professionnel. Une expérience inoubliable, la rencontre de gens incroyables, un accueil des plus chaleureux, une célébration vivante de la langue et de la culture françaises. »

Robert-Guy Despatie, Ontario, stagiaire en 2010 (direction)

« Pour moi, le stage m'a fait prendre conscience de ma propre construction identitaire francophone et m'a fait m’interroger sur celle-ci. Cela m’a aussi donné une plus grande fierté. Avec les enfants de prématernelle, c'est par les chansons et la musique que je leur fais sentir leur fierté francophone. »

Dianne Desbiaux, Colombie-Britannique, stagiaire en 2012 (petite enfance)

« Le stage me fut très utile. J'ai un élève de 3e année (anglophone) qui m'est arrivé au mois de janvier. Le stage m'a donné les connaissances et le savoir-faire nécessaires pour accueillir cet élève. En très peu de temps, il a appris à lire le français et à s'adapter à son milieu. »

Érica Lavallée, Nouveau-Brunswick, stagiaire en 2012 (primaire)